Entretien de recrutement : 95% des candidats se trompent sur ce point

entretien de recrutement

Lorsque vous venez de recevoir cette fameuse convocation à un entretien de recrutement, vous avez fait le plus gros du travail – enfin presque : vous avez tapé dans l’œil du recruteur.

Votre CV (curriculum vitae) et votre lettre de motivation ont tous deux convaincus l’employeur, que votre profil est a priori cohérent à la position offerte. Expériences professionnelles, formation universitaire ou en apprentissage : votre candidature vient d’être sélectionnée parmi plusieurs dizaines de prospecteurs.

La liste de nos 51 questions entretien d’embauche et leur réponse vous sera dorénavant utile. Parmi toutes les interrogations auxquelles vous devrez vous confronter, plusieurs articles de L’Entretien Téléphonique, sont consacrés à la question des qualités et défauts. 40 défauts et 5 astuces pour ne plus échouer ou la liste des 30 qualités les plus prisées par les recruteurs  : soyez préparé le jour J !

Vous vous demandez quelles questions pourrez-vous bien poser pour clôturer en beauté votre présentation ? Les 101 Questions à poser en entretien, ainsi que ces 6 conseils, devraient vous permettre de sortir du lot.

Mais ne nous réjouissons pas trop vite : une estimation approximative (et totalement subjective), laisse penser que 95% des demandeurs d’emploi se trompent sur un point majeur concernant le rôle de l’entretien de recrutement – Indépendamment de leur préparation et répétitions.

Dans cet article, vous apprendrez à vous valoriser de façon pertinente en répondant directement aux attentes du recruteur, en identifiant la question sous-entendue dans la question posée.

Un petit rappel du rôle de l’entretien d’embauche s’impose.

Qu’entendons nous exactement par entretien de recrutement ?

Qu’est-ce qu’un entretien de recrutement ? Vous trouvez cette question trop facile : “un moment stressant mais indispensable pour parvenir au métier convoité” ? Vous n’avez pas tort : cette entrevue professionnelle est souvent considérée, par les chômeurs comme les personnes salariées, comme un épisode particulièrement intimidant. Se confronter, lors d’un face à face relativement tendu avec votre futur employeur, n’est pas une expérience de tout repos.

Pour obtenir une promesse d’embauche, un CDD, un stage, un emploi intérim ou encore un CDI – bref, un travail rémunéré ou bénévole : vous devrez passer par la case entretien de motivation. Cette négociation, pleine de compétitivité, vous permet de défendre votre projet professionnel tout en vous valorisant. A distance, sous forme d’entretien téléphonique ou d’entretien audio-visuel, ou physique, la discussion qui suivra entre le patron / manager de cette PME et vous, a pour but d’étayer votre dossier.

Quel est l’enjeu principal d’un entretien de recrutement ?

En apportant plus d’informations sur votre parcours, vos formations, vos valeurs, vos compétences et vos capacités, le responsable sera en mesure de déterminer, si oui ou non, votre présence apportera une plus-value à l’entreprise.

Car l’enjeu principal d’un entretien de recrutement est là : apporter de la valeur à l’organisation.

Techniquement, cet échange peut davantage être considéré comme une confrontation, plutôt qu’une simple discussion. Confrontation d’idées, de personnalités, de principes et de cohérence : il s’agit d’un véritable argumentaire. Mais argumenter sur vos valeurs, n’est pas directement impliqué dans une proposition de contrat de travail. D’une grosse multinationale à une petite enseigne, comme d’une jeune start-up ou une société à revenu limité (SARL), ce qui vous permettra de vous distinguer des autres concurrents est la PERTINENCE de votre parcours.

L’objectif d’un entretien de recrutement, n’est finalement pas simplement de se valoriser, mais se valoriser efficacement et surtout en cohérence totale avec la position ouverte au sein de la firme.

Entretien de recrutement : Se valoriser efficacement pour réussir

Nous y voilà : mais où donc peuvent se tromper la majorité des postulants ? Si le dirigeant de l’entreprise vous demande “Parlez-moi un peu de vos passions”, combien d’entre vous parleront d’un ou deux hobbies, sans se demander quelle peut bien être la stratégie derrière une telle demande ? Soyons honnêtes, vous, moi, un “inactif” lambda : au moins 95 pourcent des personnes ayant déjà passées un entretien de recrutement, se sont déjà faites avoir.

Après tout : Mr le Boss nous demande de parler de nos passions, alors nous expliquons innocemment notre rôle au sein de l’équipe de handball, du club de photographie ou encore notre passion pour la peinture sur toile. Quoi de mal à ça ? Et bien rien. Et c’est justement là le problème : les 5 minutes que vous aurez passées à parler de vos loisirs, n’auront pas été optimisées pour vous valoriser efficacement et à 100% de leur potentiel.

Si la question était sur 5 points, vous n’en récolteriez peut-être que 3 ou 4. C’est plus que la moyenne, nous direz-vous, mais face à un candidat qui lui, marquera 5 points : cela ne sera malheureusement pas suffisamment pour entrer dans cette agence.

Même scénario pour toutes les interrogations : le directeur de l’enseigne pose des questions “cachées” à l’intérieur de chaque d’entre-elles.

Comment se valoriser de façon optimale alors ? Un travail de recherche s’impose au préalable : prenez le temps de décortiquer nos 51 Questions entretien d’embauche et d’y trouver le rôle de celles-ci. Pourquoi telle question a été posée ? Quel renseignement le PDG cherche-t-il vraiment à obtenir ? Est-ce que votre passion pour le baby-foot l’intéresse réellement ? Que se cache derrière chacune de ses questions ?

Entretien de recrutement : Ne répondez pas à la question, mais à la question sous-jacente !

Une fois la question “cachée” descellée, adaptez votre réponse de façon à répondre aux attentes de l’embaucheur. Pour revenir à la célèbre phrase “Quelles sont vos passions ?” : le supérieur hiérarchique cherche en réalité à savoir, si des aspects de votre loisir peuvent s’inscrire directement, dans la profession offerte.

Vous postulez pour une activité en rapport avec les ressources humaines et le management ? Alors ciblez vos passions qui nécessitent des qualités similaires, à celles nécessaires pour cette position. A la place de parler de golf, parlez plutôt de votre intérêt pour les sports d’équipe et votre place en tant que capitaine par exemple.

“Quelles sont vos 3 qualités principales ?” : question sous-entendue : “Quelles qualités partagez-vous en commun, avec celles recherchées pour cette affectation ?”.

“Dans quel type d’environnement travaillez-vous le mieux” : question sous-entendue : “Serez-vous capable de vous adapter à l’environnement propre à notre boîte ?”

“Quel type de problèmes avez-vous déjà rencontrés, et comment les avez-vous résolus” : question sous-entendue : “Comment comptez-vous résoudre les challenges, que vous rencontrerez dans vos futures tâches ?”

Dit de cette manière, l’enjeu de l’entretien de recrutement semble tout de suite plus clair, n’est-ce pas ? En répondant avec des réponses idéalement optimisées au poste visé, vous frôlerez avec le sans-faute (ou du moins, vous prouverez que ce travail est fait pour vous!).

Finalement, ce qu’attend le recruteur c’est avant tout d’être rassuré, sur la pertinence de votre candidature et vis à vis de la cohérence de votre parcours avec vos futures missions.

Cependant, comme dit plus haut, ce genre de réponses est difficile à improviser. Tout se joue au niveau de la préparation et du travail en amont. Notamment grâce à des informations que vous aurez réussi à obtenir concernant le job ciblé, et plus généralement des attentes de l’entreprise.

Marché, concurrence, open-space ou non, horaire de travail, stratégie de marketing, organigramme, rendement, productivité, partenariat et collaboration, chiffre d’affaire, syndicat, témoignage du personnel, missions du poste, qualités nécessaire à cette position, outils de travail ou encore enjeux et écueils du poste au sein de la structure : devenez incollable sur l’institution en question – du moins, c’est ce que doit penser son dirigeant lors de l’entretien de recrutement.

Envie d’élargir le sujet ? N’hésitez pas à consulter notre article sur les 2 choses à savoir absolument lors du moment qualité défaut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *