Entretien d’embauche dans une banque : quels qualités et défauts faut-il présenter ?
5 (100%) 2 votes

Vous êtes dans une banque, en plein milieu d’un entretien d’embauche. Le recruteur vous demande alors de lui parler de vos qualités et vos défauts. Que faut-il répondre ? Banquier, inspecteur, conseiller en clientèle, découvrez toutes nos astuces pour vous démarquer des autres candidats !

Qualités et défauts : un moment redouté mais opportun

« Quels sont vos 3 plus grandes qualités et vos 3 plus grands défauts ? »
« Pourquoi devrais-je vous employer vous, plutôt qu’un autre ? »

Face à la célèbre question qualité et défaut présente dans 99% des entretiens de recrutement, il n’y a qu’une seule solution vraiment efficace. La préparation. Peu importe votre réponse finalement, celle-ci doit être cohérente avec l’entreprise, le poste en question et votre personnalité. Vous redoutez ce moment ? Sachez en faire une force en vous démarquant des autres postulants, qui eux, n’auront pas préparé leur réponse.

N’attendez plus : apprenez-en plus sur le sujet !

-> Comment parler de ses qualités lors d’un entretien d’embauche ?
-> Comment aborder et vous différencier avec vos défauts, en entretien de recrutement ?

Une formation hyper complète dédiée au sujet : Qualités – Défauts, Les Coulisses du Succès !

Spécificités du monde de la banque

Quand on pense au secteur bancaire, on imagine souvent un banquier en train de compter méticuleusement ses billets de banque. Bien sûr, il s’agit là d’un cliché : un large panel de métiers existe. On en compte plus de 300 ! Expert-comptable, analyste-financier, technicien, chargé de communication, chargé de clientèle (de particuliers comme de professionnels), conseiller ou inspecteur sont les plus convoités. Vous l’aurez deviné : même si ce monde professionnel se développe sans cesse, la concurrence entre les demandeurs d’emploi reste rude.

Alors que les profils commerciaux comptent parmi les plus recherchés, ce n’est pas une raison pour baisser les bras si vous venez d’une autre filière. Les expériences dans l’assurance, le droit, la fiscalité, les ressources humaines et la finance sont également beaucoup demandées, et plus encore, si vous souhaitez vous spécialiser en back-office (c’est à dire toute la partie immergée des baques, celle des flux d’argents, transactions bancaires et autres opération de gestion).

Les missions varient de la réalisation de chèques de banque, vente de crédit, calcul de taux monétaires ou de taux de change, création de comptes bancaires, émission d’ordres de virement, accueil au comptoir, proposition de plan de financement B2B, offre de produits de placement, vérification des transactions courantes, confirmation de prêts et d’emprunts, encaissements d’avoirs, etc…

Les principales banques et agences en France

Les banques les plus populaires sont généralement les plus développées et donc, celles qui recrutent le plus. Parmi les plus connues, nous pouvons citer Boursorama, HSBC, Crédit Agricole, La Banque Postale, BNP Paribas, Société générale, Crédit Mutuel CIC et Caisse d’épargne.

Pour une candidature spontanée, rien de plus simple : rendez-vous sur leur site internet, une page web est généralement dédiée pour ça.

Ne confondez plus qualité et standard !

Vous êtes jeune diplômé ? Vous n’avez pas le choix : vous devez être à l’aise avec les outils numériques. Cela passe par l’utilisation d’un smartphone ou d’une tablette, mais aussi par une bonne connaissance des réseaux sociaux et des logiciels informatiques les plus connus.

Vous allez me dire : « Si je postule pour un poste de conseiller en clientèle, je ne ferai pas le même travail que celui d’un community manager ». Vous avez raison. Seulement voilà : au risque d’en décevoir certains, il s’agit d’un incontournable. Tout comme savoir écrire est devenu un standard au siècle dernier. Le monde change et il faut savoir s’y adapter.

De même, faire preuve d’un personnalité posée est un must. La banque, plus que n’importe quelle industrie, ne veut pas de « fou-fou » dans son équipe ! Discrétion, professionnalisme et sérieux sont de mise, tant pour le front-office que le back-office. Pareil, avec l’adaptabilité : il ne s’agit plus d’une qualité mais d’une obligation. Vous DEVEZ être capable de vous adapter rapidement dans un nouvel environnement professionnel – comme partout finalement.

Ne parlons même pas de l’anglais : vous devez au moins être à l’aise dans la langue de Shakespeare à l’écrit et pour la compréhension de texte. Plus encore, si vous décidez de postuler pour une banque internationale (type HSBC). On ne vous demandera probablement pas d’être bilingue (enfin, ça dépendra surtout du poste), mais au moins d’avoir des notions correctes.

Les qualités les plus prisées lors d’un entretien pour travailler dans la banque ?

Anticiper et préparer à faire face à la question « Quelles sont vos principales qualités ? », est indispensable. Ne mentez pas, cela ce verrait dans votre comportement et vous perdrez toute crédibilité. A la place : cherchez dans la liste de qualités ci-dessous celles qui vous caractérisent le plus !

Alors que la polyvalence et l’autonomie sont très demandées, d’autres qualités sont aussi très prisées lors d’un entretien pour décrocher un poste dans la banque. Banque de détails comme banque de dépôt, en passant par banque d’affaires. Bon relationnel, sens de l’écoute, esprit d’équipe, rigueur, force de persuasion, souplesse et diplomatie seront nécessaires pour parvenir à vendre les services bancaires et éventuelles offres d’assurance. De même, elles vous seront indispensables pour fidéliser vos clients.

Quels défauts présenter lors d’un entretien de recrutement à la banque ?

Quels défauts peut-on aborder lors d’un entretien de recrutement à la banque ? Spoiler alert : aucun défaut trop « grave », et qui mettrait en péril votre candidature.

Les défauts déguisés en qualité sont généralement à bannir, s’ils ne sont pas subtilement présentés (sérieusement, vous pensiez vraiment qu’avec un « Je suis trop perfectionniste » ou « Je travaille trop », le directeur de l’agence bancaire vous croira ?).

Il existe deux solutions : soit vous présentez quelque chose de plus modéré, soit vous présentez un défaut totalement hors sujet (comprendre : qui n’est pas en rapport avec les compétences qui vous sont demandées).

Dans la catégorie « défauts mais qualités », adaptés au monde la banque (tel que BNP-Paribas ou Crédit Agricole), citons : l’exigence, l’obstination et la tendance au bavardage. Pourquoi ? Découvrez-le dans cet article.

Pour tous savoir sur le sujet et connaitre les bons défauts et les bonnes qualités qui conviennent dans VOTRE cas, c’est ici que ca se passe !

Et vous, avez-vous des difficultés face à ce genre de question ? Ou vous avez passé un entretien d’embauche pour un métier de la banque récemment et le chargé de recrutement vous a demandé vos qualités et vos défauts ? Partagez-vos astuces et conseils en commentaire !