Formules de politesse, tournures de phrase & expressions : Les bonnes manières
Votre avis

Bien cordialement, Je vous saurais gré ou encore Veuillez accepter l’expression de mes sentiments les plus sincères : il est parfois difficile de s’y retrouver entre toutes ces formules de politesse et ces tournures de phrase compliquées. Le but de telles formalités dans votre communication ? Accentuer le fait que vous respectez votre interlocuteur. Autrement dit : passer pour quelqu’un de poli, bien éduqué et courtois. L’enjeu ? Faire en sorte que votre demande soit prise en compte et traitée le plus rapidement possible.

Les principales formules de politesse

Vous cherchez des formules de politesse à rédiger dans votre courrier administratif ou votre lettre de motivation ? Vous êtes au bon endroit. Ces petits groupements de mots de la langue française, ont le potentiel de faire évoluer votre dossier plus rapidement. Sans plus attendre, découvrez les neuf préceptes principaux, pour la bienséance de votre communication. Essentiellement utilisées dans le cadre de rédactions officielles, apprenez leurs usages et à bien les écrire.

À l’attention de

Servant à introduire le destinataire du message, cette formule de politesse se place généralement en haut à droite du courrier : juste de dessous de l’adresse de la structure. « À l’attention de », ne doit pas être confondu avec « À l’intention de ». Par cette expression, on souhaite que notre interlocuteur se montre particulièrement attentif à notre missive.

Exemple :
À l’attention du responsable du recrutement
À l’attention de Monsieur le Directeur

>> Pour en savoir plus : À l’attention de <<

Bonjour Madame Monsieur

Dotée de deux majuscules à Madame et Monsieur, cette formulation sert avant tout à saluer d’une manière respectueuse. Alors que mettre « Bonjour » devant, a pour vocation de rendre la tournure de phrase plus sympathique, vous pouvez tout à fait vous contenter d’un « Madame, Monsieur ». Attention cependant, on lui privilégiera l’usage du nom de famille de l’interlocuteur, si vous le connaissez. Non seulement vous paraîtrez plus sérieux, mais surtout le destinataire se sentira davantage concerné.

Exemple :
Bonjour Madame, Monsieur,
Mme Lecoq,
Monsieur le Préfet,

>> Pour en savoir plus : Bonjour Madame Monsieur <<

Je me permets de vous relancer sur

Vous souhaitez relancer une candidature ou un dossier administratif ? Placée en début du message, cette formule a pour vocation d’aller droit au but. Vous ne tournez pas autour du pot tout en restant poli. Si vraiment vous souhaitez vous montrer encore plus courtois, alors vous pouvez employer « Permettez-moi de vous relancer sur… ». De façon plus directe et moins prévenante – frolant presque l’impolitesse : « Je vous relance sur… ». Pour paraître plus aimable (et donc plus enclin à l’amabilité), montrez plus de tact évitez tout empressement en optant pour « Je me permets ».

Exemple :
Je me permets de vous relancer, concernant ma demande du 23 aout dernier.
Je me permets de revenir vers vous afin de connaître l’évolution de mon dossier de candidature.

>> Pour en savoir plus : Je me permets de vous relancer <<

Je vous saurais gré de bien vouloir

Voici une formule de politesse souvent mal orthographiée. Il s’agit bien du verbe « savoir gré » et non « être gré ». Ainsi, on n’écrit pas « Je vous serais gré », mais « Je vous saurais gré ». Très soutenue, cette expression sémantique sert à exprimer sa reconnaissance tout en soulignant sa gratitude.

Exemple :
Je vous sais gré de bien vouloir me lire.
Je vous saurais gré de bien vouloir me répondre dans les plus brefs délais.

>> Pour en savoir plus : Je vous saurais gré <<

Je vous prie d’agréer

Bannissez « Je vous pris d’agréer » de vos courriers ! Il s’agit du verbe Prier et non Prendre. Cette erreur d’écriture en fin de lettre de motivation peut vous valoir un cuisant échec. Principalement utilisée pour clore la demande, on lui préférera des formules de politesse moins soutenues.

Exemple :
Je vous prie d’agréer, monsieur, l’expression de mes sentiments les plus profonds.
Je vous prie de croire, madame, mes regrets les plus sincères.

>> Pour en savoir plus : Je vous prie d’agréer <<

Je vous remercie

Bien plus spontanée que la formule de politesse ci-dessus, cette expression est parfaite pour la majorité des occasions. A la fois simple, directe et courtoise : elle permet d’exprimer votre gratitude et votre reconnaissance sans vous encombrer d’une lourde formulation. Aussi, c’est une marque sincère de savoir-vivre et d’éducation.

Exemple :
Je vous remercie d’avance pour votre réponse rapide.
Je vous remercie de votre intérêt et pour le temps que vous m’avez accordé.

>> Pour en savoir plus : Je vous remercie <<

Je me tiens à votre disposition

Qu’il s’agisse d’un courrier ou d’un mail, votre message ne se suffit pas à lui même. Bien souvent, vous devrez prendre des nouvelles du bon déroulement de votre dossier et enquérir d’un suivi. La principale utilité de cette expression de politesse est ainsi de sortir du cadre rédactionnel en favorisant l’interaction.

Exemple :
Je me tiens à votre disposition pour toute demande de renseignements supplémentaires.
Je me tiens à votre disposition pour une éventuelle rencontre.

>> Pour en savoir plus : Je me tiens à votre disposition <<

Recevez l’expression de mes sentiments les plus distingués

A la différence de « Je vous pris d’agréer l’expression de mes sentiments les plus distingués », la formule de politesse « Recevez l’expression de mes sentiments les plus distingués » vous désencombre d’une politesse trop lourde. Vous conservez vos bonnes manières, tout en vous montrant un peu plus direct. Le verbe Recevoir, conjugué à l’impératif, renforce également le coté dynamique et pro-actif de votre texte.

>> Pour en savoir plus : Mes salutations distinguées <<

Bien cordialement

La formule de politesse passe-partout, par excellence. A condition qu’elle soit bien employée. Idéale à la fin du corps de votre email, elle est toutefois trop familière pour un écrit papier ou toute demande formelle administrative. Évoquer la cordialité de votre message, et par extension son aspect chaleureux, vous permet de profiter d’un potentiel sympathique plus important que si vous aviez utilisé « Je vous prie de bien vouloir recevoir, madame, mes salutations les plus cordiales.

>> Pour en savoir plus : Bien cordialement <<

Les bonnes manières et le respect de l’étiquette, au service de votre rédaction

Tout est question d’étiquette et de culture. Alors qu’aux États-Unis le système hiérarchique est globalement horizontal, la situation en France est bien différente. A la manière d’une pyramide, le respect se déplace essentiellement de la base, c’est à dire du subordonné, au sommet. Maire, Préfet, Directeur d’entreprise, Responsable RH ou pour toute autre position élevée : une démonstration de courtoisie est indispensable. Et cela : tant dans le langage verbal, non verbal, que pour une rédaction.

Parfois considérée comme de bonnes manières obsolètes et anciennes reliques de notre passé monarchique, la considération doit toutefois être respectée si l’on souhaite être pris au sérieux dans notre demande. Cependant, alors que le vouvoiement est la base de la politesse, les locutions utilisées dans votre correspondance, n’auront pas forcément à être de parfaites démonstrations de lyrisme. Rester simple et spontané est également important : nul besoin de déférences faussement bienveillantes.

Formules de politesse pour une lettre

Il existe différentes manières d’envoyer un courrier administratif. Prioritaire, avec suivi, en recommandé ou encore avec accusé de réception : dans tous les cas vous devrez vous rendre au bureau de poste pour affranchir votre lettre. La formalité de l’envoi, se répercute également sur le contenu de la lettre. Le ton sera ainsi modéré, la forme soignée et les formules de politesse soutenues.

Selon qu’il s’agisse d’une lettre de motivation ou d’un courrier administratif à destination du maire, celles-ci doivent également être adaptées. La règle est simple : plus votre destinataire se situe dans les hautes sphères hiérarchiques, plus vous devrez vous montrer courtois, et plus vos phrases de politesses seront longues et votre vocabulaire soutenu. Métaphore, proverbe et citations devront être évités si possible. L’argot, lui, est à proscrire – de même que toutes grossièretés.

>> Pour en savoir plus : Formules de politesse pour une lettre <<

Formules de politesse pour un mail

Lors de l’envoi d’un courrier électronique (courriel), les règles de la bienséance changent. Non seulement le mail doit être concis, mais il offre également une plus grande flexibilité en terme de formules de politesse. Pourquoi ? A cause de son aspect informel. Entre l’envoi d’un email et d’un courrier avec accusé de réception : la demande ne possède a priori pas la même importance. C’est ce qu’on appelle la nétiquette.

Quelques clics depuis votre ordinateur connecté à internet, suffisent pour transmettre votre message numérique instantanément et peu importe la distance. Ainsi, les formules de politesse les plus courtes sont souvent les meilleures.

>> Pour en savoir plus : Formules de politesse pour un mail <<

Vous en savez maintenant un peu plus sur les formules de politesse et l’utilisation de ces civilités. Bien les employer, c’est mettre toutes les chances de son coté pour que la correspondance soit prise au sérieux. Paraître le plus crédible possible, aux yeux de notre interlocuteur. Gentillesse, obligeance, sociabilité et délicatesse seront projetées via votre document. N’hésitez pas à consulter les articles en lien avec celui-ci, pour en savoir plus sur le sujet !