Quels sont les qualités et défauts à présenter lors d’un entretien pour un poste commercial ?
Votre avis

Quels sont les qualités et défauts à présenter lors d’un entretien pour un poste commercial ? Issu d’un cursus commercial ou d’une école de commerce, quelle est la meilleure façon d’aborder vos forces et vos faiblesses ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir !

Marquer des points grâce au moment « qualité défaut »

Lorsque le recruteur vous demandera quels sont vos qualités et défauts, autrement dit vos forces et vos faiblesses, il n’y a pas de raison de paniquer. Alors ravalez votre stress et votre bile et lisez attentivement la suite de cet article.

Alors que beaucoup de candidats pensent que cette fameuse question est une expérience traumatisante qui ne peut que vous être défavorable, il n’en demeure pas moins qu’elle possède un avantage de taille. Voyez-le ainsi : 95 % de vos concurrents n’auront pas préparé cette question, alors que vous, vous l’aurez anticipée.

Il s’agit là d’une opportunité. Une opportunité pour vous démarquer des autres postulants et marquer des points. Les règles de base ? Formuler vos réponses de façon cohérente avec la culture de l’entreprise, avec le poste en question, donc ici un poste d’attaché commercial, tout en restant cohérent avec votre personnalité. Lors d’un recrutement de commercial, le principe est le même.

Commercial, VRP, ou technico-commercial : présentation

VRP. L’ancien nom pour parler d’un vendeur représentant placier. Appelé maintenant commercial, il est le représentant direct, mais pas forcément exclusif d’une ou plusieurs entreprises. Sa première mission ? Vendre. Géographiquement présent sur une zone bien définie, et pas forcément issu d’une école de commerce, celui-ci va alors prospecter la zone et la région en vue de trouver de futurs clients tout en respectant les contraintes stipulées par la compagnie pour laquelle il travaille. Il est ainsi à l’aise avec toutes les activités qui touchent à la vente et à la négociation.

A la différence du technico-commercial, le ou la commerciale n’est pas en possession d’une compétence technique. Sans pouvoir vraiment rentrer dans des explications scientifiques afin de présenter son produit, ce dernier devra faire preuve d’une grande force de vente. Il pourra par la suite évoluer comme acheteur industriel, négociateur international ou même directeur commercial.

Dans le cas d’une candidature pour un poste de vendeuse, manager, téléconseiller, serveuse, assistant marketing ou ressources humaines, les qualités et les défauts cités dans cet article pourront certainement très bien s’adapter aussi.

Quelles sont les qualités requises pour devenir commercial ?

Avant même de songer à postuler et à passer un entretien d’embauche, vous allez devoir vous demander si vous êtes fait pour ce métier. Le commercial, comme tout vendeur, doit posséder un sens du contact particulièrement développé. En plus de devoir être persévérant et passionné, il doit aimer convaincre et persuader. Plus important encore : il doit être autonome. En effet, la majorité des VRP sont rémunérés avec un système de commission. Plus il vendra de produits, plus il gagnera d’argent. Si au contraire ses client se montrent fermés à ses arguments, son salaire sera probablement bas à la fin du mois.

Un autre point à bien avoir en tête : le commercial est avant tout un représentant autonome. Dans le sens où il organise lui-même sa prospection, en fonction de la région, et de son portefeuille clients. Vous voulez convaincre l’entreprise de vous prendre comme VRP ? N’avancez pas au recruteur que vous êtes autonome : c’est là une évidence pour ce dernier. Pour vous démarquer, les qualités que vous devrez citer devront être personnalisées et différenciées de vos concurrents.

Et en entretien d’embauche : quelles qualités présenter pour un poste commercial ?

Nous l’avons dit précédemment, si la qualité n’est pas entièrement ciblée vers le poste que vous convoitez, alors votre argument ne fera pas mouche. La sociabilité est la première force que doit montrer le postulant commercial. Sans goût pour le relationnel, les chances de réussite du vendeur seront faibles. Et c’est normal : comment peut-on être réceptif à un argument, si celui-ci est entièrement dénué de passion, d’enthousiasme et de dynamisme ?

Parmi les autres qualités qu’un commercial peut présenter lors d’un entretien de recrutement, nous pouvons citer la liste suivante : optimiste, sens de la négociation, disposé à l’intégrité, entreprenant, ambitieux, à l’écoute et déterminé.

Pour retrouver toutes les qualités à présenter lors d’un entretien d’embauche, suivez cette page.

Parler de ses défauts lors d’un entretien, en vue de devenir commercial

Parler de ses défauts, n’est jamais aisé lors d’un entretien d’embauche. Non seulement c’est une question personnelle, mais il vous sera aussi difficile d’identifier précisément vos faiblesses, si vous n’y avez jamais pensé avant. Et c’est là que la préparer son entretien de recrutement est indispensable. C’est grâce à ce moment, que vous allez pouvoir organiser et planifier votre stratégie. Car oui, il s’agit bel et bien d’une stratégie, que vous allez devoir mettre en place. Et vous aurez au moins le choix entre deux méthodes pour vous sortir de cette question « Parlez-moi de vos trois défauts principaux ».

La première : choisir de parler d’un défaut qui reflète subtilement une qualité nécessaire pour le poste de commercial. Par exemple, si vous parlez d’obstination, et que vous dîtes que vous avez tendance à être obstiné : alors le recruteur comprendra que vous êtes une personne déterminée et possédant une certaine fierté. Or, la détermination peut être avantageuse pour ce métier. De même, la fierté peut servir de moteur en se lançant des défis personnels. Vous suivez le raisonnement ? Nous sommes passés d’une faiblesse, à une force déguisée. Bien sûr, il convient de faire extrêmement attention avec cette méthode. Si elle n’est pas subtile, votre mascarade sera identifiée tout de suite et vous perdrez toute crédibilité.

Dans le même registre, citons : hyperactif, insouciant ou encore exigeant. Pour un meilleur résultat, avancez un axe d’amélioration et expliquez ce que vous faites pour contrôler ce trait de personnalité « négatif ».

La deuxième possibilité : avancer un défaut lors de l’entretien d’embauche pour devenir commercial, hors sujet. Par exemple, nous avons vu que l’attaché-commercial est une personne devant être à l’aise avec l’autonomie. A priori : pas besoin de travailler avec les autres. Ainsi, vous pouvez très bien expliquer au recruteur que vous êtes quelqu’un de plutôt solitaire et qui préfère travailler seul.