Comme si un entretien d’embauche téléphonique n’était pas suffisamment stressant comme ça ! Toute la difficulté de ce moment “question entretien téléphonique”, sera de formuler des réponses en ayant nettement moins de feedback que lors d’un rendez-vous physique.

Qui ne s’en est jamais sorti en observant minutieusement la réaction du recruteur face à chacune des réponses. Les sourcils qui se froncent ? Allez, hop, on rectifie le titre et on ajoute une petite note positive. Les yeux qui s’écarquillent ? Vite, on reformule le tout, pour éviter que Monsieur le Manager ne comprenne autre chose.

 

En plus de poser des questions régulièrement, analyser le langage corporel de son interlocuteur est un excellent moyen de veiller au bon déroulement de cet interrogatoire. Lorsque vous êtes au téléphone, vous êtes littéralement “aveugle”. Aucune chance d’interpréter une quelconque réaction : vous ne vous trouvez pas en face de l’employeur (même s’il existe une petite astuce que nous verrons un peu plus bas).

En tant que demandeur d’emploi, il est impératif de mettre toutes les chances de son côté et surtout : de faire avec ce que l’on a. Voici les 10 fautes à ne plus jamais commettre pour réussir cette difficile et redoutable Question entretien téléphonique. Vous cherchez toutes les questions susceptibles de vous être posées au téléphone ? Ne manquez de vous entraîner sur les 51 questions à connaitre absolument (et leurs réponses) !

Question entretien téléphonique, erreur n° 1 : Le manque de préparation

Tout est préparation. Vraiment. Votre réussite dépend non pas de vos diplômes ou de vos expériences professionnelles (bon d’accord, un petit peu quand même), mais surtout de votre préparation. Répondre aux questions lors d’un entretien par téléphone n’échappe pas à cette règle, mais en plus est une étape décisive. L’appel aura de grande chance d’être spontané de la part de votre futur employeur, et donc de vous surprendre.

Qui ne s’est jamais fait surprendre par ce genre d’appel anodin en apparence ? L’anticipation est la clé du succès. À partir du moment où votre CV a été déposé, vous DEVEZ être prêt. Le coup de téléphone peut avoir lieu dans une heure, une semaine, un mois, ou bien jamais. Vous ne vous sentez pas prêt à 100% ? Confrontez-vous aux 51 questions qui auront le plus de chance de tomber !

Question entretien téléphonique, erreur n° 2 : Oublier un éventuel décalage horaire

Cela peut paraître évident, mais c’est pourtant un détail à ne pas oublier : si vous postulez pour un emploi à Londres et que vous êtes en France, alors vous devrez prendre en compte le décalage horaire au moment de fixer votre rendez-vous.

Question entretien téléphonique, erreur n° 3 : Un répondeur trop personnel

“Allo ? Allo !? Je ne vous entends pas, pouvez-vous parler plus fort ?… Haha… nan je déconne, je ne suis pas là pour le moment, veuillez me laisser un message !”

Faire des blagues sur votre répondeur, c’est drôle pour vos amis, mais un peu moins pour un éventuel recruteur qui aura essayé de vous joindre. Personnalisez-le, ou non, mais faites en sorte qu’il reste professionnel et sérieux. Quitte à avoir deux numéros de téléphone : un professionnel et un personnel.

Question entretien téléphonique, erreur n° 4 : Aller à un concert la veille

Votre voix est l’arme la plus importante que vous possédez pour gagner cette négociation. Chérissez-la. Si vous savez que vous avez un meeting téléphonique décisif le lendemain, alors se rendre à un concert d’ACDC la veille, n’est pas vraiment une bonne idée. Soirée alcoolisée, mariage, karaoké ou même gros rhume : ne vous lancez pas dans un recrutement professionnel si vous n’arrivez pas à vous exprimer comme à l’ordinaire.

Question entretien téléphonique, erreur n° 5 : Ne pas convenir d’heure précise

Voyez cette “entrevue” comme une bataille militaire. Si vous voulez sortir victorieux, et faire partie de la firme, vous devrez avoir le maximum de contrôle possible sur son déroulement. Une erreur des plus communes est de se faire surprendre par le fameux “coups de fil” et de perdre ainsi tous ses moyens. Pour ne pas que cela arrive : convenez vous-même d’une heure bien précise. Lors de ce moment « question entretien téléphonique« , mieux vaut jouer selon VOS règles. Proposez un choix : “Préférez-vous que nous nous appelons lundi prochain à 9h30 ou bien mercredi à 18h ?”.

Pour ne pas vous faire surprendre – et décrocher ce contrat de travail, précisez vos heures de disponibilité dans votre lettre de motivation ou dans votre CV. Si un appel vous surprend toutefois, n’hésitez pas à le décaler : de cette façon vous reprenez le pouvoir grâce aux futurs préparatifs. Dites que c’est un mauvais moment pour vous et demandez à être rappelé dans 1h par exemple.

Question entretien téléphonique, erreur n° 6 : Avoir sa feuille devant soi

Ce n’est pas parce que votre interlocuteur ne vous voit pas, qu’il ne saura pas que vous trichez. Ne lisez pas vos réponses toutes préparées. La majorité des demandeurs d’emploi qui mettent en place cette stratégie, se font généralement avoir à leur propre jeu. Pourquoi ? Car cela s’entend bien plus que ce que vous pensez. Voix robotique et monocorde, jamais vous n’obtiendrez un poste de cette façon. Par contre, écrire les mots importants ou les grands axes de votre argumentaire est une véritable stratégie gagnante : la discussion reste spontanée et naturelle.

Question entretien téléphonique, erreur n° 7 : Être dans un environnement bruyant

Il n’y a rien de pire – pour vous et votre interlocuteur – qu’être au téléphone dans un endroit bruyant. Dans la rue, avec des amis, à un festival ou encore dans un centre commercial, fuyez ce genre d’endroit. La nuisance sonore, bien qu’elle ne soit pas de votre faute, vous causera du tort. Isolez-vous. Vous devez idéalement être seul dans une pièce, pour bien entendre les questions (et donc bien les comprendre), mais aussi pour que le recruteur entende bien vos réponses. Dans le cas où vous recevez un appel spontané, que vous ne pouvez pas vous isoler et que vous savez que l’endroit jouera contre vous : remettez la discussion à plus tard. Autrement, essayez de fixer la mise en relation à une heure précise où vous serez libre.

Question entretien téléphonique, erreur n° 8 : Penser que sourire ne sert à rien

Cela fait peut-être sourire, mais le sourire au téléphone est un détail qui se VOIT. Ou plutôt qui s’entend. Motivation, enthousiasme et accessibilité, cet entretien de motivation à distance deviendra beaucoup plus humain et donc permettra au patron de mieux se projeter.

Question entretien téléphonique, erreur n° 9 : Ignorer votre interlocuteur

Lorsqu’on répond aux questions, il est facile de s’écouter parler. Au téléphone, vous devrez faire un effort maximum pour écouter votre interlocuteur. Bien écouter ses questions, mais aussi bien écouter pour essayer de déceler tout indice qui pourrait vous être utile pour intégrer la société de vos rêves. Quand ces indices ont-ils lieux ? Entre chacune de vos phrases, vous serez “aveugle” : votre futur supérieur hiérarchique sera concentré sur ce que vous dites et ne laissera probablement pas échapper d’indices sonores.

En revanche, à la fin de chaque question, il est très peu probable que celui-ci reste impassible. Vous sentez une hésitation dans sa voix lorsqu’il vous répond “Très bien” ? Il se peut que votre argumentaire n’ait pas eu l’effet désiré. Essayez de savoir pourquoi en lui demandant directement avec tact ou bien en revenant sur ce point lors de votre réponse suivante.

Question entretien téléphonique, erreur n° 10 : Oublier de se projeter

Pendant un RDV par téléphone, les choses peuvent paraître plus abstraites. Pourtant, s’entretenir sur Skype, sur votre smartphone ou par téléphone RESTE un entretien de recrutement – et qui a le potentiel de faire de vous un salarié épanoui. Une fois le moment “question entretien téléphonique” passé, vous devrez chercher à obtenir le plus de précision possible sur le déroulement de la suite. Y aura-t-il un autre conversation ? Quand aurez-vous des nouvelles de votre interlocuteur ? Quelle est l’étape suivante ? Pouvez-vous vous déplacer pour le rencontrer en personne et vous familiariser ainsi avec les locaux et les bureaux ?

Bref, autant de questions qui prouveront que vous vous projetez dans l’entreprise et que vous prenez ce questionnaire au sérieux – après tout, c’est la dernière étape avant d’accéder au métier tant convoité ! Pour être au top le jour J, n’oubliez pas de faire le point sur les 5 fautes que font la majorité des candidats lors de la fameuse question « Qualité et défaut ».