Bien clôturer sa lettre de motivation est important. Pour une candidature au poste de ses rêves comme pour un stage de fin d’études à l’étranger, les formules ne manquent pas. Pourtant entre les salutations, les sentiments, l’expression, les respects, l’assurance ou même les distinctions : pas toujours évident de faire le tri entre toutes ces tournures que l’on voit fleurir sur internet. Bien que toutes utilisées dans des documents plus ou moins officiels et administratifs, sont-elles pour autant vraiment pertinentes ?

Veuillez agréer mes salutations distinguées

Bien plus soutenue que l’expression « Bien cordialement », « Veuillez agréer mes salutations distinguées » est une des façons les plus connues pour clôturer sa lettre de motivation. Un peu trop traditionnelle pour un échange par mail, elle est toutefois parfaite pour la majorité des envois officiels.

Elle connote respect et bonnes manières. C’est une formule de politesse incontournable. Que ce soit pour s’adresser à un responsable RH, à un son médecin traitant, à un avocat ou même au maire pour une demande particulière : en adressant ses salutations distinguées, on ne peut rarement se tromper.

Mais est-ce pour autant une formule réellement passe-partout ?

Attention à la hiérarchie ! Si vous devez savoir une chose c’est bien celle-ci : selon le recruteur que vous aurez en face, cette phrase pourrait être interprétée comme étant arrogante. Comment ? En théorie, seul le supérieur hiérarchique peut « distinguer » son subordonné, et non l’inverse. Ainsi, si vous tombez sur une personne pointilleuse et rigide : elle risque de le prendre comme étant un manque de savoir-vivre.

Heureusement, les responsables RH étant intolérants sur ce point, sont globalement rares. Qui plus est : même parmi ces derniers, un grand nombre d’entre eux ne s’attarderont pas sur votre tournure. Il serait regrettable de ne pas être sélectionné à cause de ce petit point de langage. Pour être sûr : mieux vaut encore employer la locution « mes salutations respectueuses ».

De nombreuses variantes aux salutations distinguées.

En parallèle aux salutations distinguées, on remarque un grand nombre de synonymes avec une signification relativement proche. C’est le cas de « mes salutations cordiales », « mes cordiales salutations », « mes salutations les meilleures », « mes salutations respectueuses », « mes salutations les plus distinguées », « mes sincères salutations », « ma considération la meilleure », etc…

Et s’il ne s’agit pas d’une candidature professionnelle ? Retrouvez toutes les variantes sur la liste de L’OBS.

Finir son argumentaire de motivation en présentant ses salutations est un bon choix, mais pas le seul. Vous pourriez en effet exprimer vos sentiments.

Exprimer ses sentiments distingués

Quelle nuance y a-t-il en exprimant explicitement ses sentiments distingués ? La formule de politesse sera beaucoup plus tournée vers l’affect. Vers la subjectivité. Autrement dit : vous aurez des chances de paraître plus sympathique que si vous aviez rédigé « mes salutations les plus distinguées ». Infimes peut-être, mais plus de chance quand même.

Quoiqu’il en soit, tous les recruteurs vous le diront : le mieux est de rester sobre et naturel. Vous servir de cette petite et innocente phrase pour émettre la possibilité d’un entretien, oui, mais tout en restant vous-même. On conseillera par exemple, de finir son discours sur un « Me tenant à votre disposition pour une éventuelle rencontre, veuillez recevoir, madame, mes salutations distinguées. ».

Vous l’avez deviné : le choix est vaste. Tellement vaste, que le risque de se mélanger les pinceaux est grand.

L’expression de mes salutations distinguées

« Croire en l’assurance de mes sentiments les plus sincères »
« Accepter mes sentiments les plus cordiaux »
« Transmettre ma plus profonde gratitude »
« Recevoir l’expression de mes salutations distinguées »

Quel est l’intrus ? Certains auront reconnu la dernière formule. Pourquoi ? Alors qu’il est possible d’exprimer des sentiments : les salutations, elles, ne s’expriment pas. Autrement dit : bannissez la combinaison entre expression et salutation.

Enfin, une dernière mise en garde concertant ces phrases de politesse traditionnelles : il peut être vu comme maladroit pour une femme, de présenter ses « sentiments » à un homme…